FILLON ou la surprise du chef…

Pour une surprise, c’en est une : François FILLON est donc qualifié pour le second tour de la Primaire de la Droite et du Centre en finissant plus que largement en tête avec 44,2 % des suffrages, devant Alain JUPPÉ qui totalise 28,5 % de son côté. Nicolas SARKOZY, l’ancien Président de la République Française, est éliminé en totalisant 20,6 % des suffrages exprimés. Personne n’avait vu venir la « fusée » FILLON, et moi le premier. J’avais senti qu’il serait au second tour, mais je ne m’étais absolument pas imaginé que ce serait d’une telle manière. Les électeurs de la Droite et du Centre, qui ont été on ne peut plus nombreux à venir voter (nous avons eu près de 4 millions de votants, soit le double des estimations de départ !!!), ont tranché. Mais tout n’est pas encore joué, n’en déplaise à Marc-Philippe DAUBRESSE, soutien de Nicolas SARKOZY, lequel déclarait dans la soirée après s’être immédiatement rallié à François FILLON avant même l’annonce de son champion qu’il souhaitait que pour que l’alternance puisse réellement s’incarner, Alain JUPPÉ œuvre au rassemblement et « fasse preuve de panache » en se retirant au profit de François FILLON. Quel mépris pour Alain JUPPÉ, ses équipes, ses soutiens dont je suis, ses électeurs dont je suis, et la Démocratie tout court ! Alain JUPPÉ a réalisé entre un quart et un tiers des suffrages exprimés, ce qui n’est pas rien du tout !!! Balayer cela d’un revers de main, en tournant la page on ne peut plus rapidement sans même prendre ne serait-ce qu’un minimum de recul, est tout bonnement stupéfiant et abject. Abject vis-à-vis de Nicolas SARKOZY, qu’il semble avoir déjà rangé dans un tiroir de souvenirs, et abject vis-à-vis d’Alain JUPPÉ comme susmentionné à l’instant. Oui, il y aura bien un second tour, et rien n’est gravé dans le marbre même si François FILLON a une dynamique en sa faveur plus que nettement, c’est indéniable. Regardez Marine LE PEN et sa nièce aux dernières Régionales : elles ont fini largement en tête avec leurs listes respectives, puis se sont effondrées au second tour des mêmes Régionales pour finir par être battues assez sèchement par la Droite et le Centre (la Gauche s’était ici retirée soit dit en passant). Quant à la Région dite « Grand-Est » et que personnellement je préfère appeler « Rhin-Champagne » (le nom me paraît être plus juste par rapport à sa géographie), le Front National avait fini premier, mais avait perdu au second tour, malgré une triangulaire qui pouvait permettre qu’il conservât son avance, le PS ayant décidé de ne pas retirer sa liste, alors que EELV avait fini par la voix de sa tête de liste Sandrine BÉLIER par appeler courageusement à voter pour Philippe RICHERT, la tête de liste de la Droite et du Centre et Président sortant de la Région Alsace dorénavant incluse dans ce mastodonte « Rhin-Champagne ». Comme quoi tout n’est pas joué même si l’on peut fort légitimement le penser à un moment donné, les résultats de ce premier tour des primaires en est la preuve vivante et on ne peut plus flagrante !!!

J’adresse ici mes plus vives et sincères félicitations aux soutiens et équipes du vainqueur François FILLON ainsi qu’à ce dernier. Chapeau l’artiste comme on dit ! François a su tracer sa route sans éveiller les soupçons et telle une araignée qui tisse sa toile, a patiemment construit sa victoire de ce premier tour et a surpris tout le monde, un peu également comme un félin qui avance tapis dans la broussaille sans aucun bruit ou presque près de sa proie avant de lui fondre dessus et de l’achever. Ceci force et mérite le respect à mon sens. J’ai également une pensée pour Nicolas SARKOZY qui a été un excellent Président de l’Union Européenne au second semestre 2008 dans le cadre de la Présidence tournante de l’UE. Sans lui et avec HOLLANDE ou ROYAL au pouvoir, c’eût été une véritable catastrophe, et je n’ai aucune honte à le dire, tout simplement parce que c’est la stricte vérité, qu’elle plaise ou déplaise. Dans le même temps, comment ne pas avoir une pensée pour les autres candidats de cette Primaire on ne peut plus réussie, comprendre Bruno LE MAIRE, Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Jean-Frédéric POISSON et Jean-François COPÉ ? Ils ont tous fait une très belle campagne mais n’ont pas obtenu les scores qu’ils espéraient sans doute, ou à défaut, n’ont pas convaincu la majorité des électeurs qui se sont déplacés. Cela dit, à eux quatre, ils ont cumulés à peu près 7 % des suffrages, et ce n’est pas négligeable, ce qui signifie qu’il faudra tenir compte de leurs idées et leurs projets pour la suite. Jean-Frédéric POISSON a par exemple un fort soutien populaire indéniable auprès des partisans de « La Manif pour Tous », même si un certain nombre auront choisi François FILLON, qui à l’inverse de Jean-Frédéric POISSON, ne propose pas d’abroger purement et simplement la « Loi TAUBIRA », mais de la réécrire pour supprimer le droit à l’adoption pour les couples homosexuels quand Jean-Frédéric POISSON a promis de l’abroger tout court, étant d’ailleurs le seul de tous les candidats à proposer une mesure aussi radicale concernant cette loi parmi les sept challengers.

Me concernant, j’ai soutenu et voté pour Alain JUPPÉ, et j’ai rallié sa cause il y a un bon bout de temps déjà. Je continuerai de soutenir le Maire de Bordeaux pour cette campagne de second tour, malgré les appels indécents à ce qu’il n’y ait pas de second tour comme j’en ai parlé plus haut en prenant le cas de Marc-Philippe DAUBRESSE. Étant Nouveau Centre et non pas membre du Parti Républicain Français, je ne suis pas engagé par la victoire de tel ou tel au terme de ces primaires de la même manière que tous les Centristes puisque nous n’avons pas officiellement participé à cette Primaire en n’y envoyant pas de candidat, les règles du départ ne nous paraissant pas forcément les bonnes (nécessité des 2500 parrainages d’adhérents LR uniquement et non pas LR + UDI par exemple). Nous verrons bien ce qu’il sortira des urnes dimanche prochain et si la victoire annoncée de François FILLON sera aussi large que pronostiquée et si elle aura lieu tout court. Après tout, Alain JUPPÉ était donné grand vainqueur de ladite Primaire et François FILLON n’était au départ même pas vu comme étant le « troisième homme », lequel était Bruno LE MAIRE, et le duel de second tour annoncé était Alain JUPPÉ face à Nicolas SARKOZY. On connaît la suite.

Maintenant, laissons la place aux urnes dimanche 27 et laissons parler la démocratie. Pour info, on nous prédisait éventuellement à peine 2 millions de personnes se déplaçant pour aller voter, et au final, on a eu 4,27 millions de votants !!! Si ce n’est pas une belle victoire de la démocratie et une réelle envie d’alternance et de changement, sans pour autant un vrai renouveau puisque Alain JUPPÉ comme François FILLON ont derrière eux une longue expérience politique dont le commencement remonte aux années à la seconde moitié des années 1970 tout de même. Ils ont d’ailleurs pour l’anecdote tous les deux déjà été Premier Ministre et ont tous les deux été Ministre d’un Gouvernement dirigé par l’autre. Y aura-t-il autant de votants dimanche prochain pour le second tour de la Primaire ? Réponse quelques jours après lors de la proclamation des résultats définitifs. Au passage, il fallait 2 millions de votants à chaque tour pour que Les Républicains rentrent dans leurs frais. Avec le pactole amassé dimanche dernier du fait du double de votants par rapport aux estimations de départ, c’est largement réussi. On a même été contraint dans certains bureaux de vote d’utiliser une partie du stock prévu pour le second tour de ladite Primaire en terme d’enveloppes notamment tant le nombre de votants était important ! Une belle leçon de démocratie à celles et ceux qui doutaient de notre Primaire et de ses succès et bon déroulement, à Gauche notamment. Feront-ils mieux le moment venu ? Pas sûr vu le rejet tel qu’inspire la Gauche gouvernementale en ce moment en France. Mais peut-être y aura-t-il une surprise de ce côté-là en janvier prochain lors de la leur ? Affaire à suivre.

Et pendant ce temps, une rédaction complètement exsangue du fait du « Prince » BOLLORÉ, l’assassin de la liberté de la presse avec son « homme de main » NEDJAR, reprenait le travail dimanche pour le premier tour de la Primaire et une soirée spéciale. Cette rédaction est celle d’i>TÉLÉ qui a fait preuve de beaucoup de courage, d’abnégation et de dignité, qui est sortie, je cite Antoine GENTON « meurtrie, éreintée, mais la tête haute », avec le sentiment d’avoir lutté pour quelque chose de noble (la liberté de la presse en l’occurrence). Je ne les oublie pas, nous ne les oublions pas, et plus que jamais, de la même manière que j’ai eu soutenu LCI lorsque sa survie était menacée par le refus qui lui était opposé pour des raisons fallacieuses (en fait une cession aux pressions des lobbyings BOLLORÉ d’un côté et WEILL de l’autre), des raisons parfaitement incompréhensibles du reste, de la même manière que j’ai soutenu LCI le moment venu donc, pour les droits de l’homme et la liberté de la presse, plus que jamais : JE SOUTIENS i>TÉLÉ !

À Orléans, le 25 novembre 2016

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s